multiple photos représentant la ville

Portes Ouvertes Virtuelles à la Faculté des Métiers. + d'info

Covid 19 : L’Agirc-Arrco met en place un service d’aide aux courses + d'info

covoiturage

Pour suivre le déploiement du très haut débit en Essonne : essonnenumerique.com

Contre la grippe, la meilleure des protections, c’est la vaccination ! Plus d'infos

La scrofule, appelée également humeurs froides, strume, ou encore écrouelles (une superstition accordait au roi de France et au roi d'Angleterre le pouvoir de guérir les malades en les touchant).
La scrofule est donc caractérisée par l'inflammation chronique des glandes lymphatiques avec une prédisposition pour la tuberculose.

Très fréquente et répandue principalement sous des climats froids et humides, elle s'attaque de préférence aux enfants de 2 à 15 ans.
Souvent congénitale on l'observe souvent chez les enfants de parents ayant soufferts également de scrofule, de tuberculose ou de syphilis mal soignée.

La pauvreté, une hygiène défectueuse favorisent son apparition. Son développement est dû essentiellement au manque d'exercices physiques, à la respiration d'un air corrompue dans des demeures malsaines, humides et froides.
En novembre 1875, un médecin signale à la société de chirurgie qu'il existe à Paris 2000 chambres sans fenêtre et plus de 3000 sans poêle ni cheminée, dans lesquelles s'entassent des familles nombreuses.

La scrofule se traduit par des lésions ganglionnaires ou osseuses. On note souvent des atteintes muqueuses et de la peau, engelures, acné, eczéma, impétigo, infections chroniques, amygdalites, otites, conjonctivites, blépharites, kératites ; des adénites suppurées au cou. Le stade le plus développé se signale par des méningites, des tuberculoses osseuses et pulmonaires, des inflammations des hanches ... Elle conduit souvent à des infirmités, des amputations voire à la mort.

On comprend donc l'intérêt d'un traitement pouvant apporter aux malades améliorations et parfois guérison.
Les eaux de Forges semblaient prometteuses.
Mais pour que leurs vertus soient totalement reconnues, il leur fallait obtenir la distinction du classement dans la catégorie des eaux minérales par l'académie de médecine.