new Dans le cadre de la révison du P.L.U, si vous souhaitez consulter les plans de zonage Cliquez-ici

Une collecte des portables usagés a été mise en place à la mairie.

Pour plus d'informations : Cliquer ici

new Brocante organisée par le carrefour des solidarités ; le 04/11/2017 de 9h à 18h, 3 rue du Bac à Limours.

new les administrés demandeurs de  consultation juridique gratuite doivent contacter la Maison de la Justice et du Droit aux Ulis.

new Une nouvelle association a été ajoutée a la liste des associations liées a l'environnement : L'association des habitants du bassin de la prédecelle

Liaison douce

piste cyclable pivotLes liaisons sont définies comme des voiries permettant la circulation en sécurité des usagers les plus « fragiles », essentiellement les piétons, les cyclistes et lorsque cela est approprié, les cavaliers. Elles sont donc par définition interdites à tous les véhicules à moteur, à l'exclusion des engins à vocation d'entretien, agricole ou forestière. Les liaisons douces concernent les sentes, les chemins ruraux, les chemins de type promenade ou grande randonnée, ainsi que les .... trottoirs. On peut de façon simple distinguer deux types de liaisons : celles qui permettent des déplacements au quotidien, et celles qui relèvent plus de la promenade voire de la randonnée.

 


Depuis 2012...

Dans le cadre général de l'amélioration de nos liaisons douces, deux projets majeurs ont été menés depuis 2012, avec l'aide du parc naturel de la haute vallée de Chevreuse : la création d'un cheminement piéton le long de la route neuve et la réhabilitation du cheminement le long de l'étang Brûle-Doux.

La route neuve

La création d'un cheminement piéton le long de la route neuve (la route qui prolonge la rue du Ruisseau pour aller vers Bois d'Ardeau), entre le chemin du Pré aux Chevaux et le chemin rural n° 17 (celui qui monte vers Chardonnet), a eu pour principal objectif de sécuriser une voirie très empruntée à pied par les Forgeois, notamment le week-end. Cette route est en effet relativement dangereuse pour les piétons : elle est très passante, les véhicules vont souvent vite et les bas-côtés sont difficilement empruntables. La création de ce cheminement piéton a également permis de connecter le hameau du Chardonnet avec le bourg par une liaison douce sécurisée, réhabilitant ainsi le chemin rural n°17, dit « de la Haute Borne », sur toute sa longueur. Le coût de cette opération a été d'un peu moins de 30 000 euros HT dont 80% pris en charge par le PNR.

A la découverte des étangs Baleine et Brûle-doux

Le deuxième projet réalisé a été la réfection du chemin rural n°30, à savoir le chemin qui part de l'extrémité sud de Bajolet (rue des clos) pour rejoindre la forêt d'Angervilliers en longeant l'Etang Brûle-Doux. Ce chemin était en effet très dégradé car non entretenu, avec de plus une zone très humide en raison de la proximité de l'étang et du déversoir qui assure son débordement par temps de fortes pluies. Il a été complètement réhabilité, avec un débroussaillage, un décapage de la terre végétale et un engravement qui a permis de le stabiliser. Un petit ouvrage est de plus prévu pour gérer la surverse de l'étang tout en permettant le passage des piétons et des vélos « au sec ». La réhabilitation autorise ainsi la jonction de nos liaisons douces avec le massif de Rambouillet via les bois d'Angervilliers. Les travaux ont couté environ 300 000 euros, financés à la hauteur de 70% par le PNR.


L'actualité

Une commission ouverte composée d'élus et de non élus a permis au cours du précédent mandat le recensement de l'ensemble des voiries douces existantes. L'affaire est plus compliquée qu'il n'y paraît puisque, selon le cadastre, cet ensemble de chemins ruraux de Forges ) couvre plus de 15 km sans compter les sentes et les trottoirs ! Ce travail a permis de préparer une carte des chemins qui sera jointe à un livret récapitulatif qui devrait être disponible en décembre 2014. La production du livret a été retardée par des problèmes techniques liés à l'impression par la CCPL qui ont conduit au retirage du livret auprès d'un prestataire extérieur. Tout ce qui précède n'a été possible que grâce à la participation d'une demi douzaine de volontaires qui ont apporté leur bonne humeur, leur enthousiasme, leurs idées et leurs souhaits combinés à leurs connaissances du terrain et à leurs savoirs techniques et scientifiques. Que l'ensemble des personnes soit ici chaleureusement remercié..
Un effort de réfection de trottoirs a aussi été entrepris au cours du précédent mandat et sera poursuivi dans l'actuel mandat. Depuis 2011, ce sont plus de 4 km de trottoirs qui ont ainsi été réhabilité, principalement dans le bourg.

Les projets

Les réunions de quartier et les visites de terrain ont conduit à sélectionner une série de projets que la municipalité souhaiterait mener à bien lors du mandat en cours. Pour le moment, un projet de création de trottoirs et quatre projets de création ou réfection de liaisons douces ont été retenus. Ils concernent les hameaux d'Ardillières, de Bajolet, de Chardonnet, et le lotissement du Parc.
Un trottoir est en projet à Bajolet sur une grande partie du hameau, afin de sécuriser le cheminement des piétons. Il faudra sans doute procéder aussi à la pose d'un plateau ralentisseur supplémentaire sur la départementale, projet à discuter avec le conseil général. En ce qui concerne les chemins et sentes, un premier projet consiste en la réfection du CR n°1 entre Ardillières et la départementale. Ce chemin, très dégradé et soumis à une pression agricole forte, a rétréci sensiblement. Il devrait être décaissé et ré-engravé sur toute sa longueur. Le second projet consiste en la création d'une liaison douce entre Chardonnet et le Bourg, le long de la rue St. Jean. Ce projet figurait dans les priorités du précédents mandat. Il avait dû être repoussé car la rue St. Jean doit faire l'objet de travaux de lutte contre les ruissellements, menés par le SIHA, et coordonnés au projet global de lutte contre les inondations. Or ce projet global fait l'objet d'une contestation récurrente de quelques associations, ce qui a pour le moment empêché sa réalisation. Un troisième projet concerne la continuité du GR 11, entre le lotissement du parc et le CR n°8 (chemin se dirigeant vers Limours au niveau des intersections des RD 97 et 838). Le dernier des projets retenus vise à créer un cheminement le long - mais à distance - de la RD 97 entre le Parc et le Bourg. Pour cela, la création d'une sente est envisagée entre la sortie est du Parc, au nord de la départementale jusqu'à la sente qui rejoint la rue de la Branche Rompue.

Contact
Yves Dessaux
Conseiller municipal délégué à l'hydraulique, l'assainissement, la fourniture d'eau potable et l'environnement
Délégué auprès du PNR de la Haute Vallée de Chevreuse
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
tél :  01 64 91 03 29

l'*Union des Amis du Parc* de la Haute Vallée de Chevreuse organise un concours de la plus belles photos d'arbres intégrés dans le paysage... + d'info

Résultat du concours organisé par le SICTOM "A vos marques ? Prêt ? Papiers !" + d'info

Vous vous sentez concernés par l'avenir de la planète, participez à un concours ludique d'économie d'énergie : le défi «Familles à Energie Positive»... +d'info

Un stage pour tous. Élèves de 3e en recherche d'un stage d'observation, ces pages Internet sont les vôtres... + d'info

Vous êtes ici : Accueil Cadre de vie Environnement Liaison douce